Claude Eymard, Théâtreux pas si Anonyme.


Découvrez avec nous, Claude Eymard, journaliste sportif pour France Télévision et passionné de théâtre, qui viendra se frotter au rôle de Béralde, frère d'Argan dans Le Malade Imaginaire de Molière, Mis en Scène par Jean Daniel Laval, en représentation exceptionnelle sur notre scène le Mardi 24 Novembre à 20h30.



Pouvez-vous vous présenter ? Quels sont les mots qui vous définissent le mieux ?


Je m’appelle Claude Eymard, je suis né à Marseille, je vis en banlieue parisienne, à Issy-les-Moulineaux. Je suis journaliste depuis 1983, et à France Télévisions depuis 1990. Je pense être passionné par tout ce que je fais, et j’adore l’humain en général.


A l'instar de Gérard Holtz, vous êtes souvent qualifié de « Passionné de Théâtre », comment cette passion s'est déclarée ? Quelle place tient le théâtre dans votre vie ?


J’avais envie de « faire » du théâtre depuis très longtemps. Mais timidité, peur de mal faire, je n’ai jamais osé. Et puis, en 1998, j’ai poussé la porte d’un cours de théâtre près de chez moi, je suis rentré, et n’en suis plus sorti. Pendant 10 ans, j’ai suivi des cours avec un professeur, et en 2008, avec 5 autres élèves, nous avons créé notre compagnie « Les Moments de L’Instant ».


Si vous deviez donner une définition au Théâtre, qu'elle serait-elle ?


C’est pour moi le spectacle de la vie. Et aussi une certaine école de la vie. Le Théâtre, tout comme la musique ou le dessin, devrait faire partie du programme d’enseignement dans les collèges. Cela aiderait énormément certains adolescents pour leurs futures vies d’adultes.


Comment est Jean Daniel Laval en tant que metteur en scène ?


Ouh la ! D’abord passionné. Et puis compétent, connaisseur, pédagogue, rigoureux, humain et bien sûr super imaginatif en ce qui concerne les mises en scène.


Pouvez-vous, nous parler un peu de l’équipe de comédiens présents autour de vous ?


Un peu à l’image de Jean Daniel, ils sont tous remarquables. Je les connais depuis 5 ans, pour les avoir vus sur les différents Tours de France ou ailleurs, et ils m’impressionnent à chaque représentation.


Qu’espérez-vous de cette représentation à Fontenay-le-Fleury ?


La Compagnie de la Reine permet tous les ans, sur le Tour de France, à un grand nombre de personnes de découvrir le théâtre. J’espère qu’il en sera de même lors de cette représentation à Fontenay-le-Fleury. D’un point de vue plus personnel, j’espère tout simplement être à la hauteur.


Comment passe-t-on du petit écran aux planches ?


Les 2 univers se ressemblent un peu. On joue souvent un rôle, même s’il est plus marqué sur la scène. Dans les deux cas il y a du public : même si devant la caméra on ne le voit ni ne le sent.


Pouvez-vous nous parler de votre rôle, Béralde ?


Béralde est le contraire d’Argan. Ils sont frères, mais ne se ressemblent pas. Béralde est un homme réfléchi, cultivé qui aime la vie, la fête et déteste les médecins. En fait Béralde est le porte-parole de Molière, dans cette pièce.


Comment en êtes-vous venus à travailler sur ce projet ?


A priori, l’un des comédiens de la troupe n’était pas disponible pour ces représentations de novembre. Gérard Holtz, connaissant mon activité dans le théâtre, a parlé de moi à Jean Daniel.


Quels seront vos futurs projets ?


Professionnels : Roland Garros, le Tour de France et les J.O. de Rio.

Théâtraux : une pièce de Goldoni pour le téléthon et une comédie du théâtre du Grand Guignol avec ma compagnie pour le mois d’avril.



Merci à Claude Eymard pour sa gentillesse et disponibilité




Restons Connectés :

 

Retrouvez Claude Eymard sur Twitter 


Et sa Compagnie Les Moments de L'Instant sur leur site Internet







Écrire commentaire

Commentaires : 0

Avec le soutien du Conseil Départemental des Yvelines