Interview de la Comédienne Mathilde Puget

 

Vous avez pu découvrir Mathilde Puget, non seulement lors du Match d'Impro mais également dans le rôle de Louison dans Le Malade Imaginaire en Novembre dernier sur notre scène. Vendredi 19 Février c'est dans le rôle de la petite chapardeuse Cracotte dans Guignol en Vrai adapté et mis en scène par Jean Daniel Laval que vous la découvrirez. A Cette occasion, découvrez l'interview que nous avons menée pour vous sur notre Blog.

 

 

Pouvez-vous vous présentez ?

 

Je m’appelle Mathilde, j’ai 39 ans et je suis comédienne.

 

Pouvez-vous retracer les grandes lignes du parcours qui vous ont amené sur les planches ? Cette Passion pour le Théâtre, comment vous est-elle-venue ?

 

   Il paraît que l’on commence toujours les histoires, par « il était une fois » ... Alors ... Il était une fois, une petite fille très très très sage (si, si), également très très raisonnable mais surtout très très timide. Quand elle serait grande, elle pensait qu'elle serait bonne sœur ou agent secret. Mais en attendant de grandir, elle utilisait son imagination à dessiner ou à mettre en scène ses cousins dans des spectacles qui souvent parodiait la vie de la famille. Beaucoup trop timide, pour elle-même tenir un rôle, elle se cachait toujours derrière la mise en scène.

   Plusieurs années plus tard, elle décida d'aller en pensionnat à la campagne, pour redoubler sa terminale (hé oui !). Cependant, comme elle allait y passer de longues semaines, il était hors de question, qu’elle se fasse encore utiliser par les autres à cause de sa timidité. Alors, elle prit une grande décision. Elle allait jouer un rôle pendant les trois premiers jours de la rentrée. Le premier rôle de sa vie ! Elle allait soutenir tous les regards qui se présenteraient à elle, et lancer de grands sourires qui disaient qu'elle n'avait peur de rien. Elle allait rire fort et facilement (pas trop nunuche quand même).

   O pétard comme ça a marché ! On lui avait collé en trois jours l’étiquette de la fille cool et sûre d’elle. L’année était gagnée. Elle a pris de l’assurance et un jour une troupe vint dans le lycée. Elle proposait aux élèves de faire des scènes. Là ce fut la révélation !!! Elle voulait faire du théâtre, elle voulait être sur scène, elle voulait jouer des personnages…. Et pourquoi pas un rôle de bonne sœur ou d’agent secret …

   La fin de l'histoire, vous la connaissez. J’ai eu mon bac, j’ai fait le conservatoire de Versailles, et j’ai eu la chance de rencontrer Jean-Daniel, qui m’a fait rentrer dans sa compagnie !!! …. Et quelle compagnie ! Ce Fut Royal !

 

Cette saison, vous serez Cracotte dans Guignol en Vrai que vous avez-joué à l'Alhambra jusqu’à la fin de l'année précédente et que vous interpréterez sur notre scène en Février, pouvez-vous nous parler de votre personnage ?

 

   Il s'agit de mon spectacle pour enfants préféré. Il est d’une grande interactivité d'une part avec les enfants mais également avec les adultes !!! Il est plein de vie et chargé d’Histoire… Le langage avec l’argot lyonnais est tellement musical et imagé, que même si l'on ne connaît pas tous les mots, on en perçoit le sens, et on ne souhaite qu’une chose ... c’est les réutiliser !

   Cracotte est une orpheline qui vole des affaires à tout le monde et au moment de son procès, il y a un vrai débat de génération dans la salle. Et je dois dire qu’un spectacle qui provoque le débat, même à la fin de la représentation, c’est terriblement bon !!

 

Qu'est-ce-qui vous enthousiasme dans le fait de donner des cours de Théâtre à Fontenay-Le-Fleury ?

 

   Ce que j’aime avant tout, ce sont les personnes que j’y ai rencontré. J’avais l’habitude de travailler avec les enfants et je dois dire que les adultes, ça n’a absolument rien à voir. Chacun arrive avec un vécu, fait de blessures et de vie, et dans leurs attentes du théâtre se cachent souvent d’autres choses que le simple fait d'interpréter un rôle sur les planches…

  J’aime travailler sur le côté primaire de chacun et sur le fait de retrouver l’enfant qui est en nous ! Et puis cela fait du bien de rire (même si parfois c’est un peu la récré … ) C’est tellement bon de voir les progressions de chacun… Plus ils se débarrassent de leurs tics et de leurs clichés plus ils ont du talent à revendre !!! et cela aussi c’est bon !!!

 

Si vous deviez donner une définition au Théâtre, qu'elle serait-elle ?

 

LA LIBERTÉ !!!! , le lieu où tout est permis !!!

 

Quel est votre plus belle réussite en tant que prof de Théâtre? Pouvez-vous nous raconter une anecdote qui vous a marquée ?

 

Ma plus belle réussite vient de mon plus grand frisson. J’intervenais dans une classe de CM2, pour les initier à la lecture à voix haute. Chacun devait choisir un texte. Arrive le tour d’un garçon, qui avait un réel « défaut » d’élocution . Il avait choisi un texte sur les pirates et la liberté. A peine avait il dit sa première phrase que j’étais devenue spectatrice. Il était totalement habité par son texte, exalté, sa voix en devenait incroyable !!! Il m’a bouleversé !

Ma plus belle réussite, c’est d’avoir compris ce jour-là, que les défauts peuvent être de grandes qualités quand la passion est là.

 

Quel est votre rêve le plus fou ?

 

Mon rêve le plus fou : atteindre la sagesse …. Oui, je sais, il y a du boulot ! Mais il paraît que c’est le chemin qui compte …alors….

 

Quels sont vos futurs projets ?

 

Vivre le présent. …et sinon je suis à fond sur le spectacle d’atelier de fin d’année avec mes supers comédiens !!! et aussi un autre projet de pièce, mais ça va prendre encore un peu de temps ….

 

 

Merci à Mathilde pour sa spontanéité et pour ceux qui auraient envie de la découvrir sur scène, rendez-vous Vendredi 19 Février à 20h30, sur la scène du Théâtre de Fontenay-le-fleury pour Guignol en Vrai

 

 

Restons connectés :

 

Suivez l'actualité de Mathilde Puget sur le site de La Compagnie de La Reine et sur celui des Nomadesques.

 

 


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Bret jeannine (mardi, 16 février 2016 21:21)

    Mathilde qu'elle est notre coté primaire? Et les tics????????
    bravo pour cet interwiev. On est tous fier d'avoir un prof comme toi un grand merci pour tout. Et à vendredi (on t'attend au tournant).

  • #2

    amelie (mercredi, 17 février 2016 13:54)

    Trop forte Tilda!!


Avec le soutien du Conseil Départemental des Yvelines