Interview de Christophe Chapoulet, membre du comité interreligieux de Fontenay Le Fleury

Dans le cadre de l'évènement Pierre & Mohamed le 1er avril à 20h30, suivi du film La cour de Babel le 2 avril à 11h

Vous avez demandé au théâtre de Fontenay le Fleury de s’investir  sur le thème du « Dialogue interreligieux » en programmant la pièce : Pierre et Mohamed. Pensez-vous que c’est le rôle d’un théâtre de ville de proposer ce genre de prestation ?

 

L'actualité peut nous conduire à faire des amalgames entre des actes barbares et des religions, voire des cultures. Lutter contre cela, favoriser la connaissance mutuelle et la fraternité constitue une urgence vitale pour notre société. Œuvrer pour le dialogue interreligieux et entre les cultures, cela ne doit donc pas être seulement le fait des religions mais de la société : c'est un sujet de citoyenneté. Le 3ème pilier de le devise française est la fraternité !

 

Quel est votre véritable implication dans ce projet et l’avez-vous suggéré seul ?

 

Au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo, à quelques-uns, nous avons senti l'importance de faire quelque chose de concret avec les autres communautés religieuses de Fontenay et des environs pour signifier que les religions veulent construire la paix et non semer la mort.

Un comité interreligieux existait sur Fontenay ; il était actif lors des temps républicains : commémorations, etc. Nous avons souhaité le réactiver en lui donnant également le but de  mieux nous connaître entre religions, dialoguer, nous découvrir, faire notre part à la construction de la fraternité sur notre territoire.

 

La pression médiatique conditionne notre regard sur les événements actuels, pensez vous que l’on puisse avoir un débat objectif aujourd’hui sur l’échange entre communautés chrétienne, juive et musulmanne ?

 

L'actualité peut nous pousser à une méfiance vis-à-vis des autres religions ; cette méfiance est poussée soit par la peur soit par l'ignorance qui sont toutes deux mauvaises conseillères ! Il faut donc en savoir un peu plus sur ces autres religions pour dépasser cela.

Dans le cadre de ces échanges entre les 3 communautés, on découvre des cultures, des histoires ; on se redécouvre tous fils de Dieu, donc frères et et issus d'une même lignée car descendants d'Abraham.

Dans ces échanges, on découvre également nos différences, et des points d'incompréhension ou de débat qu'il ne faut pas nier. On est libre de les aborder, il faut alors le faire dans le respect mutuel. Ce dialogue est donc un beau chemin, qui est aussi délicat. Mais dans tous les cas il est riche : en découvrant l'autre, je m'enrichis et je me connais mieux moi-même. On peut donc pour moi avoir un débat si ce n'est objectif (je ne sais pas trop ce que cela signifie) en tous cas profond et apaisé, mais c'est à ces conditions là.

 

Que pensez-vous tirer de cette expérience, à titre personnel ?

 

Un fort enrichissement personnel. 2 flashes : en tant que catholique, ces initiatives ont permis à des paroissiens de se rapprocher et de mieux se connaître, notre paroisse n'en est donc que plus vivante fraternelle et ouverte.

Lors de l'après-midi du 10 janvier (rencontre fraternelle à l'initiative des 3 communautés religieuses), quelques personnes étaient présentes sans appartenir à aucune des 3 communautés ni être croyantes. L'une d'elles m'a dit : "je suis laïc, et porteur des valeurs républicaines ; votre initiative est tout simplement citoyenne, donc il est normal que j'ai répondu présent".

 

Quel message voulez vous faire passer avec cette initiative ?

 

Qu'on sort toujours enrichi de la rencontre avec l'autre alors que la défiance nous étrique, nous dessèche.

Les auteurs des actes terroristes ont un but : dresser des murs de défiance entre les hommes, en dressant des cultures ou des modèles de société les uns contre les autres.

 

Pour lutter contre cela, fuyons les a priori caricaturaux du type "les musulmans pensent ceci", "les occidentaux pensent cela" : allons à la rencontre des personnes qui vivent dans notre ville et nous découvrirons à chaque fois des histoires personnelles, des richesses et des poins communs que nous ne soupçonnions pas.

 

Merci à Christophe Chapoulet pour son engagement

 

PIERRE & MOHAMED

Il y a 16 ans, le 1er août 1996, Mgr Pierre

Claverie, dominicain et évêque d’Oran, était

assassiné avec Mohamed Bouchikhi, un jeune

algérien qui le conduisait à son évêché.

La pièce rend hommage au message d’amitié, de respect et de volonté de dialogue interreligieux de Pierre Claverie ainsi qu’à la fidélité et à l’amitié profonde de Mohamed Bouchikhi.

« Le dialogue est une oeuvre sans cesse à reprendre : lui seul nous permet de désarmer le fanatisme, en nous et chez l’autre. ». Un message qui n’a rien perdu de son actualité, alors que différents intégrismes religieux se font de plus en plus violents dans le monde.

 

Vendredi 1er avril 20h30

 

Tarifs: 10€, 5€ (enfants, étudiants, demandeurs d’emploi)

LA COUR DE BABEL

Ils viennent d’arriver en France. Ils sont irlandais, serbes, brésiliens, tunisiens, chinois ou sénégalais... Pendant un an, Julie Bertuccelli a filmé les échanges, les conflits et les joies de ce groupe de collégiens âgés de 11 à 15 ans, réunis dans une même classe d’accueil pour apprendre le français.

Dans ce petit théâtre du monde s’expriment l’innocence, l’énergie et les contradictions de ces adolescents animés par le même désir de changer de vie. Ils n’hésitent pas à remettre en cause beaucoup d’idées reçues sur la jeunesse et l’intégration et nous font espérer en l’avenir...

 

Samedi 2 avril 11h

 

ENTRÉE LIBRE

Déjeuner Partage & Débat: à l’issue du film, retrouvons nous pour discuter autour

des thèmes abordés et partager les plats et boissons apportés par chacun.

 

Samedi 2 avril 12h30 – Salle Guitry

Informations & Réservations au 01 30 07 10 50 ou sur www.theatredefontenay.com

 

N'hésitez pas à visiter notre page Facebook pour partager cet évènement. 

 

Réserver vos billets ICI ou au 01 30 07 10 50.

 

La séance cinéma de samedi matin 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Avec le soutien du Conseil Départemental des Yvelines